G-DD9SNMJB7R
top of page

C'est prouvé,
le massage de la prostate,
c’est excellent pour la santé !

Par Nathalie Giraud Desforges, sexothérapeute,
fondatrice de Piment Rose

etude-prostate.jpg
prostate-sante.jpg

La santé sexuelle est une des clés majeures de la santé et du bien-être alors que ce thème est généralement mis de côté voire ignoré par le corps médical.
Or deux études scientifiques prouvent les bénéfices avérés du massage de la prostate sur les prostatites chroniques.

La première étude nous vient des Etats-Unis et est publiée par la société américaine High Island Health, basée au Texas et leader sur le marché des masseurs prostatiques à vocation thérapeutique (appelé Prostate Massager) et des masseurs à usage de sextoys avec leur gamme des Aneros,
« Un sujet tabou mais qui tend à se démocratiser notamment dans la population masculine », selon Brent Aldon, le responsable des ventes chez Aneros. « Notre mission est d’améliorer la qualité de vie et pour toucher un plus large public nous devons montrer des études et des articles qui soulignent les bienfaits du massage prostatique. »

 

Dès 2009, une étude impliquant 154 hommes pendant 2 ans et portant sur l’utilisation d’un stimulateur prostatique sans les mains ( Aneros MGX), dans les cas de symptômes des voies urinaires inférieures et de douleurs prostatiques a été menée par le département d’urologie de la faculté de médecine de Columbia aux USA. 90% des participants souffraient d’hypertrophie de la prostate, de douleurs pelviennes chroniques ou de vessie hyperactive.
Les résultats de cette étude ont montré que la majorité des hommes ont eu une évolution très positive de leur état de santé. De plus, la possibilité d’utiliser un objet chez soi, en tout intimité s’est révélé être bénéfique à un usage régulier donc une amélioration plus rapide.


En 2017, en Grande Bretagne cette fois-ci, un article publié par le chercheur indépendant R.J Levin et publié dans Wiley Periodicals montrait l’efficacité des massages prostatiques dans l’obtention d’orgasme et de réaction sexuelle intense.
Un des hommes interviewés déclare même avoir guérit ses problèmes de prostate en 2 mois d’utilisation régulière associé à la prise de Tadadafil et avoir eu des orgasmes puissants pendant le traitement et même lorsqu’il a réduit la fréquence de l’utilisation de l’Aneros et ce, pendant un an.

D’après Business Insider 21 juin 2018


Quand il y a une solution naturelle et sans chimie pour régler enfin ses problèmes de prostate et avoir une sexualité plus épanouissante, on applaudit!

Traduction de L'étude scientifique de 2009 : Evaluation of an 
At-Home-Use Prostate Massage Device for Men with Lower Urinary Tract 
SymptomsJillian L. Capodice, Brian A. Stone and Aaron E. Katz Pp 20-23

logo-open-uroloy-nephrology.png

Le traitement des symptômes des voies urinaires inférieures (LUTS) chez les hommes en raison d’une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou d’une prostatite chronique/syndrome de douleur pelvienne chronique (PC/CPPS) est difficile pour le patient et le clinicien.

Le massage prostatique en cabinet a été documenté pour soulager les symptômes, mais l’utilisation du massage à domicile n’a pas été déterminée. Nous avons effectué une analyse rétrospective des données des hommes utilisant un appareil prostatique à usage domestique pour examiner la maladie, les caractéristiques du traitement et le soulagement des symptômes afin de déterminer s’il existe des preuves pour effectuer un essai clinique.

Les données sur 154 hommes ont été examinées et les sujets évalués dans deux groupes, BPH w / LUTS (groupe 1) et CP / CPPS w / LUTS (groupe 2). Tous les sujets ont complété le formulaire de suivi « National Institutes of Health, Chronic Prostatitis Symptom (CSPI)». Les données démographiques, les scores du CSPI, la durée d’utilisation de l’instrument, l’évaluation des symptômes autodéclarés et les commentaires ont été analysés.

Sur les 154 hommes, 115 ont été analysés. Sur les 115, 90 (78,3 %) avaient une hyperplasie bénigne de la prostate et 25 (21,7 %) une prostatite chronique ou un syndrome de douleur pelvienne chronique. L’âge moyen était de 64,48 ans (HBP) contre 46,68 (PC/CPPS).  L’utilisation de  l’appareil s’est étalé entre 4 semaines et 24 semaines. Il n’y avait pas de différence statistique dans la durée d’utilisation entre les deux groupes.

La douleur, la fonction urinaire, la qualité de vie, les symptômes (douleur + urine) et les scores totaux de l’ICSP ont été analysés dans chaque groupe, puis entre les groupes.

Dans l’ensemble, 7,7 et 12 % (HBP et PC/SSPP, respectivement) des sujets ont déclaré que le dispositif n’aidait pas leurs symptômes et 46,7 et 40 % (HBP et PC/SSPP, respectivement) ont signalé une très bonne amélioration des symptômes.

Parmi les autres commentaires autodéclarés, 13,9 % des sujets étaient incertains quant à l’utilisation ou l’application appropriée, 8,6 % ont signalé une douleur rectale et 0,87 % un saignement rectal. Parmi les commentaires positifs signalés, 8,6 % présentaient une augmentation de la fonction sexuelle et de l’éjaculation.

En 2004, Nathalie Giraud Desforges a été la première à vous proposer et expliquer les bienfaits des stimulateurs prostatique Aneros et Piment Rose le premier distributeur officiel en France

Pour en savoir plus sur l’orgasme prostatique nous invitons à lire l'article l'interview de Nathalie notre célèbre sexothérapeute sur le site

YouTube_pimentrose-fr.png
bottom of page