G-DD9SNMJB7R
top of page

Prostate, taux de PSA et masturbation


Le témoignage d'un ami sur son parcours suite à des problèmes de miction, les dysfonctionnements de la prostate et ses découvertes pour y remédier.


Je le laisse témoigner. J'y ai juste ajouté quelques définitions, tableaux, recommandations et liens supplémentaires ...



Crédit photo Unsplash : Maria Folks
Crédit photo Unsplash : Maria Folks

Problèmes de miction


Du fait de problèmes de miction rencontrés vers 50 ans (j'ai 57 ans cette année) :

- Fréquence répétée et anormale des envies d'uriner

- Débit faible et inconstant (un peu comme pour une cystite)

j'ai donc consulté un urologue (un Professeur, chef de service en urologie)


Un médicament pour soulager l'envie d'uriner


Je suis depuis traité avec le Mecir, un médicament pour lutter contre la contraction des voies urinaires, utilisé dans le traitement des troubles urinaires dus à un adénome de la prostate) pour stabiliser mon taux de PSA (Prostatic Specific Antigen ou antigène spécifique de la prostate)

Ce taux peut être mesuré par simple prélèvement sanguin.


Prise de sang pour mesurer le taux de PSA


Il est à noter qu'avant de faire la prise de sang, il est nécessaire de s'abstenir d'avoir un rapport sexuel, de se masturber ou de faire du vélo !

Le tableau ci-dessous met en lumière les autres facteurs pouvant influer directement sur le taux de PSA dans le sang



Mon taux de PSA étant élevé et ne baissant pas, le traitement avec ce médicament doit me permettre :

- de ne plus avoir "d'envies pressantes",

- de réduire voire faire disparaître les douleurs aiguës au niveau de la vessie

- et de retrouver un débit "libérateur".


Quelques semaines plus tard, le médicament agit bien et le dosage ne varie pas.

La masturbation pour réguler le fonctionnement de la prostate


Dernièrement j'ai constaté que l'abstinence (perte d'envie suite au confinement du au Covid19) avait une incidence sur le fonctionnement de ma prostate et de la miction.


J'ai donc eu recours à la masturbation, et j'ai constaté que l'évacuation de sperme avait libéré la pression sur la prostate.


En conséquence quasi immédiate j'ai récupéré une miction normale.

Dans mon cas il est donc possible de recommander la masturbation pour réguler le fonctionnement de le prostate et de la miction.

J'espère que mes mots te seront utiles pour le cas où tu serais amenée à être questionnée par un de tes patients sur ce sujet.


Merci à mon ami J pour son message qu'il m'a autorisé à publier

376 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page